"Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous"

Publié le par Père Maurice Fourmond

Pentecôte 2016

Homélie

 

L’évangile que l’Église nous propose pour ce jour de la Pentecôte a cette parole de Jésus à ses amis : « Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous ». Ainsi, Jésus promet que notre vie sera toujours accompagnée par un « Défenseur » qui est l’Esprit même du Père et du Fils.

Quand Jésus parle d’un autre défenseur, il signifie que cet Esprit saint prolonge ce que Jésus a fait comme défenseur auprès de ses amis pendant qu’il était avec eux ici-bas. En quoi Jésus a été et continue d’être par son Esprit un défenseur ? Je pense à cette parole de Jésus dans sa prière : « Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu » Jn 17, 12. « Aucun ne s’est perdu », Jésus a été et continu à être notre défenseur en ce sens qu’il veille sur nous afin que nous ne nous perdions pas. Et si nous nous perdons, notre défenseur part à notre recherche jusqu’à ce qu’il nous ai retrouvés et ramenés au bercail. Jésus est ce bon berger : « Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis » Jn 10, 10-11. Jésus continue à nous défendre par son Esprit qui habite en nous en nous guidant sur notre chemin et en partant à notre recherche lorsque nous sommes perdus.

L’Esprit de Jésus continue à nous défendre en nous conduisant sur un chemin de vérité. Jésus nous l’avais promis : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière » Jn 16, 12-13. Ainsi l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus continue à nous défendre en nous indiquant un chemin de vérité et en nous donnant la force de le suivre.

L’Esprit saint nous montre le chemin de vérité en nous aidant à entrer dans la Parole de Dieu et en nous permettant d’en comprendre le message, le message que Dieu dans sa Parole ne cesse de nous offrir pour éclairer notre chemin et faire en sorte que nous avancions sur un chemin de vie à l’exemple de Jésus. Nous avons besoin de l’Esprit Saint pour accueillir le message de la Parole de Dieu. Lorsque Jésus avait avancé que sa vie donnée pourrait être mangée, était une nourriture, l’évangile nous dit que beaucoup de ses disciples le quittèrent. Jésus demande alors à ses amis s’ils vont le quitter eux aussi. Pierre a alors cette magnifique parole de foi : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68. L’Esprit Saint nous aide à interpréter la Parle de Dieu afin d’y voir un message qui éclaire notre chemin et nous conduit vers la vie éternelle.

Comme les amis de Jésus, nous avons des obstacles pour vivre en vérité, obstacles en nous-mêmes et obstacles qui viennent de l’extérieur. L’Esprit saint nous défend contre nous-mêmes en nous mettant en face de nos erreurs et de nos mensonges. Il nous donne la force de regarder la vérité en face même si cette vérité est parfois difficile à accepter.

L’Esprit saint nous défend aussi contre nous-mêmes en nous aidant à surmonter nos peurs : la peur d’être jugé, la peur de s’exposer dans notre parole ou dans nos actes, la peur d’être marginalisé dans une société où la norme est bien loin des exigences de l’évangile. Combien de fois Jésus a repris ses amis lorsqu’ils se laissaient aller à la peur : « « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! » Mc 6, 50. L’Esprit Saint nous introduit dans la confiance plus forte que la peur. C’est en ce sens qu’il faut comprendre le don de la paix que Jésus fait à ses amis avant de mourir : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé » Jn 14, 27. C’est l’Esprit Saint qui nous donne d’affronter les difficultés et les épreuves en gardant cette paix que rien ne peut faire disparaître. Je crois que Jésus sur la croix était dans la souffrance, mais aussi dans la paix, cette paix qui naît d’un profond accord intérieur avec le Dieu d’amour.

Alors, en cette fête de la Pentecôte, demandons au Seigneur d’accueillir son Esprit, de le laisser nous transformer comme il a transformé les apôtres le jour où leur coeur a été rempli de toute la plénitude de ses dons.

Publié dans Homélies du dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article